referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Pondelok, 27. marca 2017
Existencialisme et absurd
Dátum pridania:16.08.2007Oznámkuj:12345
Autor referátu:baba
 
Jazyk:FrancúzštinaPočet slov:1 083
Referát vhodný pre:GymnáziumPočet A4:3.2
Priemerná známka:2.99Rýchle čítanie:5m 20s
Pomalé čítanie:8m 0s
 
Existencialisme et absurde
(„L´homme est condamné par á etre libre“)
-au début du 19e sciécle, une nouvelle conception de vie a été formulée-L´INDIVIDUALISME, répresentant une nouvelle relation avec le monde qui s´impose, dans les pays europééns, en opposition avec d´auteurs mouvements „-isme“ – totalitarisme, traditionalisme
- les tendances individualistes dans l´art et dans la littérature sont renforcées par la psychanalyse et son application á l´analyse d´une oeuvre littéraire et son auteur.
-L´interet des auteurs porte sur leur monde intérieur. L´opposition de l´individue et de la société devient plus en plus remarquable, on accepte l´interprétation freudienne de l´homme (l´homme est un etre social) Cette attitude entre dans la littérature.
-dans les années 30 du 20e sciécle, l´existencialisme est devenu une nouvelle variante des courants philosophique de subjectivisme et de l´idéalisme. Il s´est transformé d´un courant philosophique en courant littéraire, marquant le plus la littérature francaise. Cette attitude de pensée est incarnée essentiellement par JEAN-PAUL SARTRE, SIMONE DE BEAUVOIR et ALBERT CAMUS.

L´existencialisme en littérature:
version athée- repose sur l´idée que l´existance ne déduit pas. Elle n´est ni á démontrer, ni justifier, elle surgit, s´impose. L´homme, pour doner un sens á sa vie, ne peut compter que sur lui-méme, sur sa responsabilité, sur la liberté de ses engagements.
- plongé dans un monde matériel et historique qui définit sa „situation“, l´individu est confronté á une réalité impénétrable. Livré á lui-méme, sans recours, l´homme percoit l´existance comme une angoisse, un abandon á la solitude. Pour ne pas sombrer dans le désespoir ou dans des réveries chimérique, il faut tacher de devenir soi-méme, en inventant á chaque instant sa dignité et sa morale. L´homme n´est rien d´autre que ce qu´il se fait. Une telle vision conditionne une fonction á l´écriture et forme de l´engagement inévitable.
Sartre veut rappeler á l´écrivain son devoir et refuse le livre comme divertissement. Sartre et Camus pratiquent, dans ce but, tous les genres, mais ils ne perdent jamais de vue l´actualité.

-L´existentialisme affirme que l´homme se crée lui-méme par sa relation au monde extérieur. L´homme est donc responsable de ce qu´il devient, sa réalité profonde résulte de son action, il n´est pas d´avance détérminé. Les existecialistess choisissent alors la litérature pour dévélopper cette conception de l´homme
- L´écrivain devient celui dont l´existance ne se legitime que par un engagement consenti dans son temps: il ne s´adresse pas á l´humanité éternelle, mais á ses contemporains.
-Sartre, définissant l´existentialisme comme un nouvel humanisme (une philosophie de l´action, de l´effort, du combat, de la solidarté) il précise le lien entre existetielisme et littérature dans son essai „Qu´est-ce que la littérature?“
-Camus occupe une place particuliére dans le mouvement (il refuse l´étiquette d´un écrivain existetialiste). Il est trés sensible au caractére absurde de l´existence humaine: il consacre un roman á cette question.
-le sentiment de l´absurde contribue beaucoup á la création du théatre de l´absurde et á l´apparition du nouveau roman.
 
   1  |  2    ďalejďalej
 
Copyright © 1999-2016 News and Media Holding, a.s. - všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.