referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Sobota, 27. mája 2017
Bratislava
Dátum pridania:07.07.2008Oznámkuj:12345
Autor referátu:Simca
 
Jazyk:FrancúzštinaPočet slov:1 273
Referát vhodný pre:GymnáziumPočet A4:3.7
Priemerná známka:3.02Rýchle čítanie:6m 10s
Pomalé čítanie:9m 15s
 
L’histoire de Bratislava

Le poète Jan Smrek a appelé le Danube « le ruban bleu sur le front de l’Europe. »La capitale de la Slovaquie, Bratislava, est une des perles du Danube.Le Danube est un fleuve marqué par les cultures les plus anciennes.Pour les Romains, le Danube constituait la frontère – Nord de leur Empire, c’est là qu’ils le défendaient contre les Celtes, les Quades. Les ancêtres des habitants actuels – les Slaves sont arrivés sur ce territoire aux 5e et 6e siècles.Si nous descendons le Danube, le premier témoin de l’histoire qui nous salue, ce sont les ruines du château Devin. La première mention écrite sur ce château remonte à 864. Le château avait une situation exceptionnelle pendant la période de l’Empire de la Grande Moravie. Le prince Rastislav a accueilli les Apôtres Saint Cyrille et Saint Méthode à Devin à leur arrivée de l’Empire Byzantin en 863. Après la chute de l’Empire Morave, Devin est resté occupé par la pupolation slave. Au Moyen âge, Devin est devenu une forteresse frontalière – Ouest de la Hongrie.Lorsqu’on descend le fleuve, sur la rive gauche s’ouvre devant nous le panorama de l’ancienne ville de Bratislava avec son château fort qui est devenu un centre important dès le 9e siècle.Les mention écrites les plus anciennes remontent au début du 10e siècle. Au Moyen âge c’était une forteresse protégeante la ville contre les invasions extérieures. A plus grande gloire date du 16e siècle lorsque Bratislava est devenue la capitale de la Hongrie. En 1811 cette fière résidence des rois de Hongrie a été détruite par un grand incendie. Dans les années 1960 le château a été renové. Le noyau historique de la ville a prit naissance depuis le 2 décembre 1291 lorsque Bratislava a obtenu les privilèges municipaux du roi hongrois Ondrej III. Dans le passé, la ville « a porté » plusieurs noms : Presburg, Poszony, Posonium, Prešporok.

Bratislava a connu son apogée et sa gloire pendant trois siècles:

- après l’occupation de Buda par les Turcs (au 16e siècle),
- pendant les couronnement des rois hongrois en 1563-1830 dans la cathédrale Saint Martin où ont été couronnés 11 rois et 8 épouses royales dont la plus connue est l’impératrice Marie-Therèse,
- au 19e siècle Bratislava est devenue le centre de mouvement révolutionnaire des années 1848-49.

Toute une génération des jeunes étudiants s’est engagée dans la lutte pour les droits sociaux et nationaux des Slovaques. Le porte-parole était Ľudovít Štúr, homme politique (député de l’Assemblée Hongroise), professeur au lycée évangélique, rédacteur du Journal National Slovaque et grand codificateur de la langue littéraire. Après la constitution de la première République Tchécoslovaque en 1918, la ville a reçu le nom de Bratislava (1919) et est devenue la capitale de la Slovaquie.En 1968 le Traité de la Fédération tchécoslovaque a été signé au château.

Après la séparation de deux républiques, le 1er janvier 1993, Bratislava est devenue la capitale de la République Slovaque souverraine.Aujourd’hui, elle est le centre des activités politiques, culturelles, scientifiques et spotives de la Slovaquie.

Les monuments de Bratislava

Le château de Devin


Les premières mentions de la forteresseslave Dowina sont liées à l’année 864. Après la chute de la Grande Moravie, Devin devenait un bastion de défence important du royaume de la Hongrie. En 1809 il était détruit lors du passage des armées de Napoléon

Le château de Bratislava

C’est l’un des plus importants monuments de Bratislava. La plus ancienne mention écrite de ce château remonte à 907. Les annales de Salzbourg citent le château du prince slave Brezalauspurc.Le château actuel avec sa cour centrale et ses quatres tourelles aux coins ont été construits au temps du roi hongrois Sigismond de Luxembourg au 15e siècle. En 1811, le feu a détruit une grande partie du château. Après sa reconstruction par l’État, il abrite les expositions historiques du Musée National Slovaque.

Le dôme Saint-Martin

L’ancienne cathédrale, siège du couronnement des rois de Hongrie, a été fondée à l’emplacement de l’ancienne petite église au pied du château au 13e siècle. Elle a été consacrée à Saint Martin en 1452. Dans les années 1563-1830 y ont été couronnés 11 rois et 8 épouses royales. Parmi les oeuvres les plus intéressantes ornant l’intérieur de la cathédrale, on compte le groupe de sculptures à cheval de Saint Martin (1734) réalisé par le sculpteur autrichien de la période baroque Georg Raphaël Donner.

La porte et la tour Saint Michel

La seule porte conservée des fortifications médiévales de la ville est la porte Saint Michel. Elle a été construite dans la 2e moitié du 13e siècle. L’actuelle tour en style baroque date des années 1753-1758. La sculpture de cuire de l’archange Michel a été dressée sur le sommet à la même époque.

L’ancien Hôtel de ville

C’est un ensemble de bâtiments datant de différentes époques (Moyen âge, Renaissance, Baroque). Jusqu’à nos jours on a conservé le bâtiment du Maire Jacob. Depuis 1868, le bâtiment historique est devenu le siège du Musée Municipal.

Le Palais primatial

Constrit en 1778-1781 en style renaissance, le palais est célèbre surtout par sa salle de glaces où en 1805 après la bataille d’Austerlitz a été signé le Traité de Presbourg entre les rois: François Ier Habsbourg, le tzar russe Nicolas Ier et l’empereur français Napoléon Bonaparte.Le Théâtre national slovaqueLe théâtre a été construit dans les années 1885-1886. La façade est décorée des sculptures de Victor Tilgner qui représentent J.W. Goethe, F. Liszt, W. Shakespeare.

L’Academie Istropolitana

L’académie a été fondée en 1465 par le roi hongrois Mathias Corvin. Le bâtiment fonctionne comme siège universitaire de l’Académie des Arts dramatiques avec les faultés de musique et de dance.

Slavín

Le cimetière et le monument de commémoration de l’Armée Rouge. Ce monument de presque 50 m de hauteur en forme de pylône a été construit en 1960 par l’architecte Ján Svetlík à l’occasion du 15e anniversaire de la libération de Bratislava par l’Armée Rouge. Sa superficie est de 10 000 m carrés. Dans le cimetière, à ses pieds, 6 845 soldats sont enterrés.

Le Nouveau pont

Il a été construit dans les années 1967-1972. Il repose sur un seul pilier. Au sommet du pilier (de hauteur 80 m) le café « Ufo » (ancien nom « Bystrica ») offre une vue magnifique sur la ville. Dans le bras du pilier il y a un ascenseur et dans l’autre se trouve l’escalier de secours avec 430 marches. Le pont est long de 431,8 m; large de 21 m et il a deux étages.

La Radio slovaque

Le nouveau bâtiment de la Radio slovaque a été bâti dans les années 1969-1984. Le centre du bâtiment a la forme d’un pilier métallique autour duquel tourne la construction en métal créent ensemble une forme pyramide renversée. Le bâtiment est haut de 82 m.

Les fontaines dans le centre historique

La Fontaine de Roland (place principale)
La Fontaine « Planète de la pax » (place Hodža)
 
Podobné referáty
BratislavaSOŠ2.9398320 slov
BratislavaSOŠ2.9405602 slov
BratislavaSOŠ2.93941987 slov
BratislavaSOŠ2.9252378 slov
BratislavaSOŠ2.9751839 slov
BratislavaSOŠ2.9278441 slov
BratislavaSOŠ2.9385602 slov
BratislavaSOŠ2.9788247 slov
BratislavaSOŠ2.94233060 slov
BratislavaSOŠ2.9421352 slov
Copyright © 1999-2016 News and Media Holding, a.s. - všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.