referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Štvrtok, 18. septembra 2014
Patrick Modiano: La Petite Bijou
Dátum pridania:12.01.2006Oznámkuj:12345
Autor referátu:preshibana
 
Jazyk:FrancúzštinaPočet slov:1 406
Referát vhodný pre:Vysoká školaPočet A4:4.3
Priemerná známka:3.00Rýchle čítanie:7m 10s
Pomalé čítanie:10m 45s
 
Patrick Modiano est né le 30 juillet 1945 à Boulogne- Billancourt. Après son baccalauréat il commence d´écrir. Outre les oeuvres romanesques il a écrit quelques scénarios pour les filmes Te quiero, Le parfum d´Yvonne, Lacombe Lucien, Une jeunesse, Généalogie d´un crime, Le fils de Gascogne, Bon Voyage. Derriére sa façade tranquille se cachent les blessures et les inquiétudes qui sont son inspiration sont aussi marqués par la mort de son frère Rudy. Ses romans sont pleins de l´absence et du vide. Il avait des problèmes avec le recherch de son identité- sa mère était flammande et son père était juive italien. Dans ses ouvrages il lutte contre l´oublie, p. ex.

Rues des boutiques obscures, Villa triste( 1975), Dimanches d´août(1986),Vestiaire de l´enfance(1989), il utilise le mystère qui entourne la figure de son père, en Boulevards de ceinture(1972), ou le thème de la disparation dans le roman Un cirque passe(1992), son origine juive dans son premier roman la Place d´Etolie(1968), mais il utilise aussi les récits autobiographiques dans les romans Livret de famille(1976) et Remise de peine. Il a reçu le Prix Goncourt 1978 pour Rue des boutiques obscures, le Prix Roger Nimier pour le roman La Place d´Etolie et le prix de Foundation Pierre de Monaco pour l´ensemble de son oeuvre en 1984. Modiano a dédie tous ses romans jusqu´au 1978 à son frère Rudy.

Dans mon travail j´essayerai répondrer à 2 questions:
Quelles sont liaisons entre la vie d´auteur et l´oeuvre La Petite Bijou?
Les symbols dans le roman, qu´est- ce que vont ils montrer?

Dans le roman La Petite Bijou se déroulent deux histoires, toutes les deux se déroulent en Paris.
L´une histoire est la vie d´une jeune femme- Thérèse et l´autre de sa mére.
Thérèse passe les quartiers de Boulogne, tandis que Modiano est né en Boulogne- Billancourt. La mére de Thérèse est danseuse, elle a surrnomé sa fille, dans l´espoir d´une glorieuse carriére de la petite, à la Petite Bijou et même la mère de Modiano était commédienne. Thérèse vit toute seule à Paris, sa mère était, dit- on, morte en Maroc et Thérèse ne jamais connaissait son père. L´auteur avait le destin pareil- il était délaissé par ses parents- la mère multiplie les tournées théâtrales et le père poursuit ses «affaires à l´ètranger», avec les officines allemandes.
Un jour dans le métro Thérèse voit une femme qui lui ressemble sa mère. Elle s´est mis à la suivre. Cette femme habitait le quartier pauvre, toute seule, sans les amis.

En se retournant chez elle, Thérèse s´est évanouie devant une pharmacie. Une femme, pharmacienne, l´a aidé. Elle est raccompagné Thérèse jusqu´à sa chambre et elle y est resté jusqu´au matin.Elle est très gentille.

Dans quelques jours Thérèse a rencontré un jeune homme, Morreau- Badmaev, qui travailllait comme traducteur, qui rédige en français des informations de radio en langues étrangères.
L´auteur a trouvé l´inspiration pour cette personnage dans poète breton- Armand Robin1.)
Moreau- Badmaev est devenu l´ami de Thérèse.

«Il me regardait de manière si attentive que je me suis sentie en confiance comme avec la pharmacienne.»

Thérèse a commencé travailler comme baby- sitter chez M. et Mme. Valadier. Ils ont une fille, dont le nom n´est pas mentioné dans le livre, et habitent une grande maison, prèsque vide.
C´est une forte liaison avec l´appartement de Thérèse et sa mère- il était aussi prèsque vide. La fille des Valadier n´a pas l´attention de ses parents, même que Thérèse quand elle était petite. Les chambres de Thérèse et de la petite, toutes prèsque vides, peuvent symboliser le vide dans ses vies. Et c´est le même cas de Modiano- il était délaissé par ses parents, sans son frère.
La petite voulait avoir un chien, mais ses parents le lui ont interdit. Quand Thérèse était l´enfant, elle aussi, elle vouliat un chien. Sa mère lui a acheté le petit chien, mais un jour, sa mère l´a laisse partir, dans le bois de Boulogne.

«Un chien. Dés le début il a dormi dans ma chambre. Ma mère ne s´occupait jamais de lui. Et elle m´a dit qu´elle l´avait perdu dans le bois de Boulogne.»

Un chien peut être comprendre comme le symbol de la manque de l´amour chez toutes les deux filles.
Thérèse se souvient toujours à sa mère, à son enfance, à sa chambre, comment elle vivait au passé. Le plus, elle se souvient au tableau de sa mère, au milieu du mur vide, dans sa chambre. Il était grand et c´est seule image de sa mère dans l´oeuvre.

«Elle gardait la tête légèrement penchée, le regard à la fois dur et mélancolique, les bras croisés et appuyés sur la table.»

«Ce tableau m´avait suivie pendant toute mon enfance.»

Mais quand même, Thérèse n´avait pas d´élan trouver sa mère. Elle était désespèré.
 
   1  |  2    ďalejďalej
 
Zdroje: Modiano, P.,: La Petite Bijou, Edition Gallimard, 2001, Paris, Mével, J.P., el col., Dictionnaire Hachette Encyclopédique, 2001, Paris, http://www.parution.com/pages/1-15-162-3292.htm, http://mandiano.free.fr/filmographie.htm
Copyright © 2000-2014 centrumholdings.com - všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.