referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Pondelok, 24. apríla 2017
Le Nom
Dátum pridania:29.04.2008Oznámkuj:12345
Autor referátu:lucillie
 
Jazyk:FrancúzštinaPočet slov:3 001
Referát vhodný pre:Iné (napr. kurzy)Počet A4:8.9
Priemerná známka:2.98Rýchle čítanie:14m 50s
Pomalé čítanie:22m 15s
 
NOM (DEFINITION)

Le substantif est une autre dénomination du nom. Il ne faut pas confondre "nom" et "mot" (voir mot). "Mot" s'applique à toutes les catégories grammaticales (noms, adverbes, adjectifs, etc.). Le nom ou substantif est une catégorie particulière : c'est un mot variable qui désigne une personne, un animal, une chose, une catégorie, un ensemble, une idée.
On distingue le nom commun (nom, sans autre précision) et le nom propre. Le nom commun désigne des êtres, des choses ou des idées, en général (Cheval. Ville. Fille). Le nom propre désigne les mêmes choses mais en les distinguant par leur appellation (Bucéphale. Toulouse. Martine).

Un nom peut désigner des choses concrètes ou des choses abstraites. Il désigne des choses concrètes si celles-ci, accessibles à nos sens, sont matérielles (si elles peuvent, par exemple, être peintes "Table, vase, voiture"). Il désigne des "choses" abstraites si ces "choses" ne peuvent être perçues que par notre esprit (Liberté, amour, joie). (Cette simplification n'est pas toujours valide mais développer les notions d'abstrait et de concret nous entraînerait trop loin).
Le nom varie en genre, celui-ci lui appartient en propre il est le résultat de nombreuses influences (historiques, étymologiques, etc.). Ce genre est arbitraire et il faut consulter un dictionnaire pour le connaître (La virilité. Un laideron. Une sentinelle). Le nom varie en nombre. Il y a deux nombres en français le singulier et le pluriel. Le singulier s'utilise lorsqu'il n'y a qu'une chose, le pluriel quand il y en a plusieurs.

Certains noms ne s'emploient qu'au pluriel, d'autres changent de sens en changeant de nombre (voir noms à double genre). La formation du pluriel obéit à des règles précises (voir pluriel des noms). Le pluriel des noms propres, lui aussi, est régi par des règles particulières (voir noms propres (pluriel des)).
Le nom peut occuper diverses fonctions grammaticales. Il peut être : sujet, complément d'objet direct, complément d'objet indirect, attribut, apposition, nom en apostrophe, complément circonstanciel, complément du nom, complément d'agent (voir passif), complément de l'adjectif, complément de l'adverbe, complément d'une interjection ou d'un présentatif. (voir fonctions du nom).
Un nom peut être formé de plusieurs mots, on parle alors de locution nominale (voir locutions).


NOMS COLLECTIFS

Le nom collectif désigne un ensemble, une "collection" d'être ou d'objets (Une foule. Une rangée. Un tas. Une multitude, etc.).
La plupart du temps, ces noms collectifs sont suivis d'un complément, alors au pluriel (Une foule de malades. Une rangée de soldats. Un tas de billes. Une multitude d'oiseaux).
Lorsque le groupe est donneur d'accord, en position de sujet, il est important de déterminer comment doit se faire cet accord : avec le nom collectif, donc au singulier, ou avec le complément, pluriel.
On accorde, en général, selon le sens ou l'intention du scripteur. Le mot que l'on veut mettre en relief devient le donneur d'accord (si le sens le permet).
Accord avec l'intention :
Une foule de malades s'avançait = c'est la foule qui s'avance. La foule est vue comme un bloc indéterminé comme un ensemble qui englobe sans différenciation les éléments qui le composent.
Une foule de malades s'avançaient = ce sont les malades qui sont vus et la foule ne signifie plus que quelque chose comme "énormément" ou "de très nombreux".
Accord avec le sens : certaines formulations indiquent clairement quel mot est en rapport avec l'action que décrit le verbe, c'est ce mot qui est alors le donneur d'accord :
Une file de voitures serpentait... c'est la file qui serpente, pas les voitures.
Un tas de billes rouillaient... ce sont les billes qui rouillent, pas le tas.
On accorde généralement avec le complément lorsque l'idée de nombre prédomine. On pourrait alors remplacer le collectif par un nom proche d'un déterminant numéral du genre de "million, milliard, millier...".
Une infinité d'oiseaux volaient dans le ciel = des milliers d'oiseaux volaient dans le ciel.
Une multitude d'étoiles réchauffent nos nuits = des milliards d'étoiles réchauffent nos nuits.
Avec "la plupart" le verbe se met toujours au pluriel : La plupart des hommes sont partis ou La plupart sont partis.
Avec les nombres proches des numéraux (voir ci-dessus) on accorde le verbe sur le pluriel du complément.

FEMININ DES NOMS

En général, on obtient le féminin des noms correspondants aux êtres animés en ajoutant un "e" à la forme masculine, en modifiant le suffixe ou par une forme spéciale (neveu, nièce).
De nombreux noms d'êtres animés ne changent pas au féminin (un enfant, une enfant. Le concierge, la concierge).
1. ajout d'un "e" : parfois l'ajout modifie la consonne finale, ou redouble celle-ci.
- les noms en "el", "eau" : ils forment le féminin en "elle" (colonel, colonelle).
 
   1  |  2  |  3  |  4    ďalejďalej
 
Copyright © 1999-2016 News and Media Holding, a.s. - všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.