referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Sobota, 27. mája 2017
Le Verbe
Dátum pridania:29.04.2008Oznámkuj:12345
Autor referátu:lucillie
 
Jazyk:FrancúzštinaPočet slov:5 298
Referát vhodný pre:Iné (napr. kurzy)Počet A4:16.6
Priemerná známka:2.98Rýchle čítanie:27m 40s
Pomalé čítanie:41m 30s
 
Le verbe est le mot essentiel de la langue. Il varie en mode, en temps, en voix, en personne (voir personnes grammaticales) et en nombre. Au participe passé il varie parfois en genre.
Un description complète du verbe doit prendre en compte tous ces éléments.
On distingue en premier les verbes d'action et les verbes d'état. Un verbe d'action exprime une action faite ou subie par le sujet (Il lance une pierre. Il réfléchit. L'arbre est découpé.). Un verbe d'état (sembler, paraître, devenir rester, demeurer, etc.) exprime un état du sujet (Il semble triste).
Le verbe d'action peut se présenter sous deux (trois) aspects, selon la position du sujet par rapport à l'action que décrit le verbe, c'est ce que l'on appelle ses voix. Il est à la voix active si le sujet fait l'action (Pierre construit une maison), il est à la voix passive si le sujet subit l'action (Une maison est construite par Pierre). Certains grammairiens considèrent le verbe pronominal comme une voix moyenne. Certains verbes n'existent qu'à la forme (ou voix) pronominale (se souvenir, s'écrier, s'abstenir, etc.).

Après avoir cerné sa voix il faut préciser le sens du verbe. Pour un verbe d'action on dira s'il est transitif ou intransitif (les verbes d'état ne sont pas transitifs, ils ont pour rôle de relier l'attribut au sujet, ce sont des verbes attributifs). Pour un verbe pronominal il faudra préciser ses divers sens possibles "réfléchi, réciproque, passif, subjectif" voir pronominal.
Quelle que soit sa voix un verbe à sept modes possibles "indicatif, conditionnel, impératif, subjonctif, infinitif, participe, gérondif". Voir modes ou directement un des modes.
Après avoir défini le mode, il faut préciser le temps (présent, imparfait, futur, passé, plus-que-parfait). Voir temps (du verbe) ou directement un de ces temps.
Les personnes et le nombre : première personne, deuxième, etc. Voir personnes grammaticales.
Le modèle de conjugaison. Voir conjugaison. Les tournure ou forme du verbe, on distingue les tours : affirmatif, interrogatif, interro-négatif (Il mange. Mange-t-il? Ne mangera-t-il pas?). Voir interrogative, négation.
La construction peut être personnelle ou impersonnelle. Certains verbes sont essentiellement impersonnels (les verbes décrivant des phénomènes météorologiques + il faut, il s'agit, il appert). De nombreux autres peuvent se construire des deux manières (Un accident m'est arrivé, Il m'est arrivé un accident). Voir impersonnels.

CONJUGAISON

Les verbes se divisent en trois grands groupes de conjugaison selon la finale qu'ils présentent à l'infinitif et au participe présent.
1er groupe = "er" sur le modèle de aimer.
2e groupe = "ir" sur le modèle de finir.
3e groupe = tous les autres verbes "oir", "re", le verbe "aller, et les "ir" sur le modèle de "sentir".
Le 1er groupe compte 90% des verbes existant en français, la conjugaison de ce groupe est régulière (sans exceptions). La grande majorité des verbes nouveaux (radiographier, atomiser, etc.) sont créés sur le modèle de "aimer", 1er groupe.
Le second groupe comprend quelque trois cents verbes qui sont de type régulier. Sur le modèle de "finir", participe présent en "-issant" et indicatif présent en "-is".
Le 3e groupe comprend en plus de "aller", une trentaine de verbes en "ir" sur le modèle de "sentir", dont le participe présent se termine en "-ant", une trentaine en "-oir" (recevoir), et une centaine en "-re". C'est le groupe des exceptions et des verbes irréguliers.

TEMPS DU VERBE

Le verbe varie en mode, en voix, en personne, en nombre (voir personne grammaticale), et en temps.
On appelle "temps du verbe" les formes par lesquelles le verbe situe l'action sur la ligne du temps, passé - présent - futur. Cette précision temporelle est donnée, soit par rapport au moment de l'écriture ou de la parole, soit par rapport à une indication de contexte (hier, la semaine prochaine, etc.), soit par rapport à un autre verbe de la phrase. On parle parfois de temps absolu quand l'action est datée par rapport au moment de la parole et de temps relatif lorsqu'elle est datée par rapport à un autre événement.
Chaque mode possède plusieurs temps. Le gérondif n'en a qu'un, tandis que l'indicatif, le plus riche, en compte huit.
L'indicatif, par exemple, peut être au : présent, passé composé, imparfait, passé simple, plus-que-parfait, futur simple, passé antérieur, futur antérieur.
L'impératif, uniquement au présent et au passé.
Tous ces temps donnent lieu à des entrées particulières où ils sont présentés et commentés. Vous pouvez vous y rendre en cas de besoin.
On distingue les temps simples, formés du verbe seul - radical et désinence (Il chante, il chantait, il chantera, etc.), les temps composés formés du verbe au participe passé et d'un auxiliaire au temps simple (Il a chanté, il avait chanté, il eut chanté, etc.), les temps surcomposés (rares) formés d'un auxiliaire à un temps composé et du verbe au participe passé (Il a eu chanté, il avait eu chanté, il aurait eu chanté).
 
   1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  ďalejďalej
 
Copyright © 1999-2016 News and Media Holding, a.s. - všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.